Circumpolaire

Une actu décalée de la Suède

D’humeur semi-cloîtrée…

| 0 Commentaires

Mi-mai, plus de 300 000 morts de la Covid-19 étaient à déplorer de par le monde dont quelque 3 700 en Suède (il paraît que ce virus est désormais à mettre au féminin puisqu’il s’agit selon nos académiciens de la maladie !). Et les chiffres de repartir à la hausse dans les pays qui procèdent au déconfinement. La pandémie n’en a pas fini…

Les responsables du royaume, Premier ministre en tête, appellent encore et toujours à la vigilance en termes de respect de la distanciation physique, de la limitation des rassemblements et d’une socialisation modérée avec les personnes âgées. Mais de confinement stricto sensu, nenni ! Ce qui ne manque pas de faire les choux gras de la pesse étrangère qui ne comprend pas pourquoi la Suède maintient son approche considérée surprenante voire « laxiste » dans sa lutte contre le fléau.

Comment ça agglutinés !

Le médiatique épidémiologiste Anders Tegnell (que certaines mauvaises langues en Suède, appellent désormais docteur Tengele, en allusion au funeste médecin nazi), le grand chef à plumes de l’inclination à la sélection naturelle est inébranlable dans ses convictions : « le royaume agit de manière responsable et d’en appeler à la responsabilité des Suédois, contribue à renforcer la démocratie. » Avec de pareilles certitudes, qu’ajouter ?  En gros, circulez, il n’y a rien à voir ! Il bénéficie en plus d’une désarmante cote de popularité qui ne va que croissante ! « Dormez, braves gens, l’État veille ! » Une confiance aveugle qui, effectivement, contraste avec celle que le reste du monde accorde à ses experts scientifiques et dirigeants.

La vie, qui n’a donc jamais été confinée, mais ralentie, réaccélère avec les beaux jours. Les Suédois sont cependant invités à modérer leurs déplacements vers les maisons de campagne. Un voyage d’une à deux heures en voiture à l’intérieur du pays est toutefois autorisé. Les voyages à l’étranger sont fortement déconseillés jusqu’au 15 juillet, sauf raison impérieuse et fondée. L’entrée de la Suède aux étrangers n’appartenant pas à l’Union européenne reste interdite et a été prorogée jusqu’au 15 juin prochain. Un confinement à géométrie variable qui sied aux Suédois vu qu’il n’est franchement pas contraignant. Jusqu’à quand cet inoxydable modèle ?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.